Rechercher
  • Geneviève

La respiration EnKiAn ©

La respiration « EnKiAn » ©


Respirer en conscience est plus facile à dire qu’à faire.


Nous ne prêtons nullement attention à l’air qui entre et sort de nos poumons car le mouvement est automatique.


Thich Nath Han, par exemple, invite le retour à soi à chaque fois que retentit le son de l’horloge ou de clochettes signalant la nouvelle heure. Alors, chacun plonge en soi et se reconnecte à sa respiration, à ses sensations, à ses émotions et aux pensées qui sont présents dans l’instant. Chacun est attentif également aux perceptions du monde environnant qui le traversent au même moment.


La présence est intégrale : je suis présent et en conscience à ce qui est là, dans l’instant, aussi bien dans mon monde intérieur que dans le monde extérieur.


Dans le cadre de mon activité professionnelle, j’ai remarqué cependant que de nombreuses personnes avaient du mal à s’arrêter et à être présentes à elles car le contact à l’instant présent leur faisait peur. Peur des bruits du corps…Peur des bruits extérieurs, des dangers potentiels …


Comme mon objectif est de les aider à se reconnecter à leur élan vital, j’ai mis au point un système qui favorise la respiration en lien avec des représentations rassurantes.


Je les invite à respirer comme la Nature au rythme des saisons ou en suivant le cycle du jour et de la nuit. Cette respiration se nomme « EnKiAn » ©, la respiration qui suit le temps de la Terre et du Ciel


Cette respiration débute au Nord-Est avec un inspire qui se déploie jusqu’au Sud pendant 4 temps. Arrive ensuite une pause, un temps entre l’inspire et l’expire.

Pour laisser arriver l’expire au Sud-Ouest qui s’exprime jusqu’au Nord pendant 4 temps. A nouveau une pause, un temps entre l’inspire et l’expire.


C’est la respiration des 4 saisons sur 4 secondes à l’inspire et 4 secondes à l’expire.



I = Inspire

P = Pause

E = Expire


I P E P I …

4 1 4 1 4 …


La respiration des solstices met en avant la prédominance de l’inspire ou de l’expire.

De l’Est jusqu’à l’Ouest, en passant par le solstice d’été, le 21 juin, la lumière prédomine sur la nuit.

Nous allons avoir une respiration où les inspires sont plus longs que les expires.


Il s’agit d’une respiration dynamisante comme l’énergie qui prédomine dans la Nature en ces périodes saisonnières (du printemps jusqu’à la fin de l’été).


L’inspire se déploie sur 6 secondes et l’expire se relâche sur 4 secondes par exemple.


I = Inspire

E = Expire


I E I E …

6 4 6 4 …


Si nous nous référons au cycle journalier et non plus saisonnier, cette respiration correspond à la période entre le lever et le coucher du soleil. Il s’agit en général de donner de l’énergie au corps afin de réaliser toutes les tâches diurnes. Une respiration dynamisante est souvent plus appropriée.

De l’Ouest à l’Est, en passant par le solstice d’hiver, le 21 décembre, la nuit prédomine sur le jour. Nous allons avoir une respiration où les expires sont plus longs que les inspires.

Il s’agit d’une respiration apaisante où l’invitation est de ralentir et de calmer le corps tout comme l’énergie diminue au niveau de la Nature.


L’inspire se déploie sur 4 secondes et l’expire se relâche sur 6 secondes par exemple.


I = Inspire

E = Expire


I E I E …

4 6 4 6 …


Si nous nous référons au cycle journalier et non plus saisonnier, cette respiration correspond à la période entre le coucher et le lever du soleil. Il s’agit en général de favoriser la régénération du corps et de l'esprit par le repos et le sommeil. Une respiration apaisante invite au relâchement de la tension (et de l’attention).


A deux moments bien distincts dans le cycle des saisons, le jour est égal à la nuit.

Il s’agit de l’équinoxe du printemps, le 21 mars et l’équinoxe de l’automne, le 21 septembre.

Cet équilibre entre le jour et la nuit, nous invite à une respiration où l’inspire est égal à l’expire. Il peut s’agir de la cohérence cardiaque qui équilibre notre système nerveux autonome.


Dans ce cas, l’inspire se déploie sur 5 secondes et l’expire se relâche sur 5 secondes également.


I = Inspire

E = Expire


I E I E …

5 5 5 5 …


Cependant, sentons-nous libres d’expérimenter toutes les combinaisons possibles où l’inspire est égal à l’expire. La cohérence cardiaque est une moyenne de toutes les fréquences et biorythmes particuliers…soyons à l’écoute de notre corps et de ce qui nous semble être juste pour lui.



Comment utiliser ces différentes respirations ?


L’invitation est de se sentir connecté à la Nature, au cycle des saisons en lien avec celui de nos journées.


Par exemple, le matin en se levant, il est possible de ressentir l’appel de l’équinoxe.

En effet, 24 heures s’offrent à nous avec une journée égale à la nuit. Cette respiration équilibrante va offrir un réveil tout en douceur.



Après ce réveil en douceur et jusqu’au début de la soirée, la respiration peut être celle du solstice d’été (temps de l’inspire supérieur à celui de l’expire) afin "d’énergiser" son corps.



Au début de soirée, il peut être utile de faire appel à la respiration de l’équinoxe pour s’offrir un temps de recentrage, d’équilibre intérieur. Ce moment de respiration équilibrante est le pivot entre l’effort et le repos.



Durant toute la soirée et avant de s’endormir, la respiration peut être celle du solstice d’hiver (le temps de l’inspire est inférieur à celui de l’expire) afin de préparer le corps au sommeil réparateur.


Et si c'était la Nature qui allait sauver l'Homme ?

En marchant sur les pas laissés par la Nature, en copiant son génie créateur, peu-être allons-nous avancer vers plus de paix intérieure...et donc plus de paix dans le Monde ?


Est-ce que cela vous inspire ou vous expire ? :)

L'Homme Funambule asbl

  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram

© 2019 par Geneviève Collet. Créé avec Wix.com