Rechercher
  • Geneviève

Les étiquettes ...

Mis à jour : 18 févr. 2019


Certaines pensées sont nos amies depuis tellement d’années que nous ne pouvons-nous imaginer sans elles.

Je suis comme ci !

Je suis comme cela !

La Vie c’est comme ci !

Le travail c’est comme cela !

C’est normal de penser comme cela !

Ce matin, j’ai été très émue en accueillant une jeune fille qui, très vite, « sans penser à mal », m’a déclaré : « Je suis fainéante. Par contre, j’ai de l’énergie quand je fais du sport ou je m’occupe d’enfants ».

Quand je lui ai répondu « moi aussi je suis fainéante ! », elle a été surprise. Encore plus quand je lui ai suggéré l’idée que tous les êtres humains sont fainéants !

« Ah bon ? » me dit-elle, un peu interdite. Et dans l'intuition du moment, je lui ai demandé tout en faisant les mouvements « si j’écris sur ce post-it la pensée suivante : je suis fainéante . Où mettez-vous ce post-it sur votre corps ? Sur la tête, sur la poitrine, sur le ventre, … ? »

Elle prend le post-it en main, marmonne que cette pensée ne se voit pas…et après quelques secondes, dépose le post-it sur ses mollets.

Je prends un autre post-it et je lui dis « Et si maintenant, j’écris sur un post-it : j’ai de l’énergie. Où mettez-vous ce post-it sur votre corps ? »

Sans aucune hésitation, elle dépose le post-it sur son front en arborant un très beau sourire…

A voix haute, je lui partage ce que j’imagine : « en voyant les post-it sur vos mollets et sur votre front, c’est comme si vous étiez fainéante quand vos jambes n’ont pas envie d’avancer et pleine d’énergie quand vous voyez bien ce qui est à faire »

Et elle s’exclame « c’est vraiment cela !! » Et elle me parle joyeusement de toutes les activités qu’elle aime faire.

Je l’écoute attentivement pour m’exclamer ensuite « pour une fainéante, vous en faites des choses !! Et si vous enleviez les étiquettes ? Qu’en pensez-vous ?»

J’avais à peine fini de poser la question que les deux post-it étaient dans ses mains !


Et nous, quelles sont les pensées que nous avons de nous et qui nous collent comme des étiquettes ?


Pourrions-nous aussi dire où elles se trouvent sur notre corps ?


Et comment serions-nous sans ces pensées ?


Oserions-nous sortir des chemins habituels de nos pensées et lâcher les chiens pour qu’ils courent joyeusement ?


3 vues

L'Homme Funambule asbl

  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram

© 2019 par Geneviève Collet. Créé avec Wix.com