Rechercher
  • Geneviève

Mes pensées sont-elles toujours à mon service ?


A l’horizon un coucher de soleil magnifique. Des nuages clairsemés, un soleil légèrement orangé et surtout ces raies de lumières qui découpent en parts égales le gâteau ciel.


En suivant du regard la révérence du soleil, je me demandais si les pensées ne pouvaient pas être comparées à ces raies de lumière qui traversent et éclairent le ciel mais qui ne sont ni le soleil ni le ciel.



Et tout en me posant cette question, je repensais à l’entretien que j’avais eu le matin avec un jeune homme désillusionné à la suite de sa première expérience professionnelle et qui n’arrivait pas à rebondir vers un nouvel emploi.


Juriste de formation, né au début des années 90 et vibrant d’un idéal écologique pour lui, la société et la Terre, il décroche son premier emploi dans une société qui prône l’énergie verte. Malheureusement, au fur et à mesure des mois qui passent, il se rend compte que l’idéologie verte est souvent un très beau discours mais que les faits tangibles sont rares. Par exemple, il tombe des nues en constatant que, malgré son expertise juridique et sa capacité à modifier légalement les procédures, l’entreprise où il travaille préfère offrir des voitures de société plutôt qu’un abonnement dans les transports en commun et un accès aux voitures partagées. Au cours de la troisième année dans cette société, celle-ci fusionne et sa fonction fait doublon avec celle d’un autre juriste. Peu d’informations sur son avenir « On vous trouvera bien quelque chose ». Il préfère se retirer que de rester comme un pion sur un plateau de jeu.


Malgré une attitude professionnelle jusqu’au terme de son contrat, ce jeune est anéanti et, dans sa tête, tournent des pensées qui accusent, des pensées qui jugent, des pensées assassines, des pensées remplies de « Si » …


Lui dire : « Allez tu es jeune, ça va passer, bouge-toi un peu et tu trouveras un autre boulot » viendrait confirmer les critiques qu’ils s’assènent déjà à longueur de journée.


Comment prendre soin de soi quand nos pensées tournent dans notre tête plus vite qu’un carrousel ?


Quelles démarches proposer pour calmer le jeu du mental et vérifier ce qui est lié à la réalité et ce qui ne l’est pas ?


Qu’en pensez-vous ?

3 vues

L'Homme Funambule asbl

  • Facebook Social Icône
  • LinkedIn Social Icône
  • Instagram

© 2019 par Geneviève Collet. Créé avec Wix.com